Les dents chez l’adulte

Les soins dentaires quotidiens sont essentiels au maintien d’une bonne santé buccodentaire. Le brossage et l’utilisation régulière de la soie dentaire en sont les éléments clés.

Une dent est un organe composé d’une partie visible, la couronne, et d’une partie cachée, la racine. Chaque dent est formée de trois tissus : l’émail, la dentine et la pulpe.

L’émail

C’est la couche qui recouvre la partie extérieure de la dent. L’émail est le tissu le plus dur de l’organisme. Il protège la dent des agressions extérieures.

La dentine

Elle est située entre la pulpe et l’émail. C’est un tissu dur traversé par un réseau de tubules qui communiquent avec le nerf de la dent.

La pulpe

C’est la partie centrale de la dent. Elle contient les nerfs et les vaisseaux sanguins qui innervent et irriguent la dent.

 Composition de la dent

Nombre de dents

Chaque personne possède normalement 20 dents de lait et 32 dents définitives en comptant les dents de sagesse. Parfois les germes des dents de sagesse sont absents.

Forme et fonction des dents

Chaque mâchoire comporte chez l’adulte :

  • 4 incisives qui ont un bord droit. Elles servent à attraper les aliments et à les couper.
  • 2 canines qui présentent une pointe et permettent de déchiqueter les aliments.
  • 4 prémolaires et 6 molaires. Les prémolaires et les molaires sont constituées de plusieurs pointes. Ce sont des dents volumineuses qui permettent d’écraser les aliments.
  • En principe, les incisives et les canines présentent une seule racine alors que les prémolaires et les molaires présentent plusieurs racines.

 

Incisive  Canine  Prémolaire Molaire

De 6 mois à 6 ans environ, les enfants n’ont que des dents de lait. A 14 ans les dents définitives sont normalement   présentes, sauf les dents de sagesse, plus tardives .

Voici la composition de la dentition d’un enfant avec toutes ses dents de lait (de 30 mois à 6 ans environ) et la composition d’une dentition d’adulte complète.

 

Dents de l'enfant Dents de l'adulte

Forme et fonction des dents

Chaque mâchoire comporte chez l’adulte :

  • 4 incisives qui ont un bord droit. Elles servent à attraper les aliments et à les couper.
  • 2 canines qui présentent une pointe et permettent de déchiqueter les aliments.
  • 4 prémolaires et 6 molaires. Les prémolaires et les molaires sont constituées de plusieurs pointes. Ce sont des dents volumineuses qui permettent d’écraser les aliments.
  • En principe, les incisives et les canines présentent une seule racine alors que les prémolaires et les molaires présentent plusieurs racines.

La plaque dentaire est une substance blanchâtre qui se dépose en permanence à la surface des dents. Elle est constituée de bactéries emprisonnées dans un gel très adhérent.

Comment se forme la plaque dentaire ?

La cavité buccale contient de façon naturelle plusieurs centaines de bactéries différentes. Quelques minutes après un brossage de dents minutieux, des bactéries adhèrent à la surface dentaire. Leur quantité augmente progressivement et elles sécrètent un substrat très adhérent aux dents dans lequel elles s’organisent en un véritable écosystème : c’est ce que l’on appelle la plaque dentaire.

Pourquoi éliminer la plaque dentaire ?

Les bactéries contenues dans la plaque dentaire agressent notre organisme en permanence.

Elles sont à l’origine de divers types de lésions :

  • Localement au niveau buccal, elles peuvent provoquer des infections dentaires (caries, abcès dentaires) et des infections de la gencive (parodontites, abcès parodontaux).
  • Elles peuvent également passer dans la circulation sanguine et être responsables d’infections diverses : pulmonaires, cardiaques, …

En fonction des particularités de chacun, les organismes se défendent plus ou moins bien contre cette agression. Certains vont développer des lésions importantes en présence d’une quantité réduite de plaque dentaire, alors que d’autres peuvent supporter une grande quantité de plaque sans lésion. Il est donc possible que vous soyez plus ou moins sensible aux maladies carieuses et parodontales.

Avec le temps, les dents perdent de leur éclat. Outre le tartre, des facteurs externes viennent ternir la couleur d’une dentition : consommation de thé, café, cigarettes…

Comment se forme le tartre ?

Après chaque repas une fine pellicule constituée de débris d’aliments et de nombreuses bactéries se forme à la surface des dents : c’est la plaque dentaire. Si elle n’est pas retirée de façon très régulière par un brossage efficace, la plaque dentaire se minéralise et durcit pour former le tartre qui est très adhérent. Le tartre étant poreux, de nombreux microbes viennent s’y loger, ce qui peut entraîner le développement de caries ou de maladies des gencives.

Pourquoi un détartrage ?

Un détartrage régulier, associé à un nettoyage professionnel au cabinet et à un brossage efficace, fait disparaître les marques du jaunissement. Le détartrage redonne ainsi aux dents un aspect esthétique normal. En outre, l’élimination du tartre permet de recréer un environnement sain pour les dents et les gencives, de renforcer l’hygiène bucco-dentaire et de prévenir l’apparition de nombreuses maladies gingivales et parodontales.

La technique

Le détartrage est réalisé manuellement en grattant la pellicule de tartre à l’aide d’instruments appelés curettes ou effectué avec un appareil à ultrason pour décoller tous les dépôts. Ces deux méthodes peuvent être complémentaires.
Le détartrage se termine par un polissage des surfaces dentaires à l’aide de brossettes montées sur un instrument rotatif et imprégnées d’une pâte à polir.

Vos choix alimentaires influent directement sur votre état de santé dentaire. Voici quelques règles simples d’hygiène alimentaire pour préserver la santé de vos dents.

Les aliments à risque

Les aliments sucrés ou acides peuvent provoquer de graves lésions dentaires (Voir aussi : Alimentation et caries chez l’enfant). De plus, les aliments qui sont en même temps acides et sucrés, comme les sodas, sont particulièrement cariogènes. Parmi les aliments sucrés, ceux qui collent aux dents comme les caramels sont les plus mauvais car le sucre reste sur les dents pendant de nombreuses heures.

Mode de consommation et risque carieux

Lorsque vous consommez des aliments cariogènes, la durée pendant laquelle ils restent au contact des dents joue un rôle important sur la sévérité des lésions.
Si vous consommez de petites quantités plusieurs fois dans la journée, les dents vont être en contact quasi permanent avec des aliments cariogènes. Pour éviter que de grosses lésions ne se développent rapidement, mieux vaut consommer ces aliments une seule fois par jour plutôt que d’en grignoter toute la journée.

Particularité des jeunes enfants

Les enfants qui s’endorment en tétant le sein de leur mère ou avec un biberon de lait, de jus de fruits, de sirop ou de soda peuvent présenter des caries très impressionnantes des dents de lait (syndrome du biberon). Au final, ces caries finissent par détruire la totalité des dents et l’enfant se retrouve réellement handicapé sur le plan de l’alimentation et sur le plan esthétique.

L’élimination de la plaque dentaire permet d’éviter les caries et les problèmes parodontaux. Des règles simples permettent d’assurer une bonne hygiène bucco-dentaire.

 

  1. Idéalement trois brossages par jour sont recommandés. En pratique, deux brossages quotidiens minutieux permettent d’obtenir une hygiène satisfaisante, si la gencive est en bonne santé. En cas de maladie des gencives, les trois brossages quotidiens sont indispensables. Ne rien manger ni boire (à part de l’eau) après le brossage du soir.
  2. La brosse utilisée doit être à poils souples, avec une tête de petite dimension pour accéder à tous les recoins. Des poils trop durs peuvent user votre émail de façon importante sur le long terme. Mieux vaut un brossage doux et un peu plus long qu’un brossage agressif qui risquerait d’abîmer votre émail et vos gencives.
  3. La brosse manuelle permet d’obtenir d’excellents résultats lorsqu’elle est bien utilisée. Certaines brosses électriques permettent d’obtenir les mêmes résultats avec un peu plus de facilité.
  4. Brossez toujours vos dents en faisant un mouvement de la gencive vers la dent. Au début du mouvement, les poils de la brosse doivent être posés sur la gencive. Attention à bien brosser toutes les faces des dents.
  5. Les brossettes interdentaires et le fil dentaire font partie intégrante du brossage. En effet, la brosse à dents ne nettoie pas entre les dents. Une grande partie des problèmes dentaires (caries, déchaussements…) démarre entre les dents puisque les bactéries y stagnent. Si la gencive est en bonne santé, le passage des brossettes doit être fait une fois par jour, idéalement le soir. En cas de maladie des gencives, il peut être nécessaire de le faire 2 à 3 fois par jour. Si les espaces interdentaires sont trop étroits, les brossettes doivent être remplacées par du fil dentaire.
  6. Pensez également à brosser la langue. Il existe des instruments spéciaux pour cela, mais la brosse à dents est suffisante. En effet la face externe de la langue est recouverte de bactéries qui peuvent contribuer, notamment, à une mauvaise haleine.
  7. Les hydropulseurs peuvent être utilisés en complément de la brosse. Ils peuvent être utiles pour enlever des débris alimentaires et faire un massage des gencives. Cependant leur action est insuffisante pour décoller les bactéries de la plaque dentaire, et ils ne remplacent en aucune façon la brosse à dent, ni les brossettes interdentaires.
  8. Le dentifrice doit être fluoré pour vous protéger des caries. A chaque âge correspond un dosage en fluor. Dans certains cas, un dentifrice spécifique peut être conseillé.
    Voir aussi : Choisir son dentifrice et Le fluor, quelles recommandations ?
  9. Les bains de bouche antiseptiques ne doivent pas être utilisés quotidiennement en dehors des cures prescrites par le dentiste.
  10. Certains aliments sucrés et acides (comme les sodas ou le citron) abîment fortement les dents. Les consommer avec modération.

 

La gamme de dentifrices proposée en pharmacie et en supermarché est très vaste. Voici quelques conseils pour vous y retrouver.

Quels sont les principes actifs des dentifrices ?

Les dentifrices peuvent contenir divers principes actifs (antiseptiques, anti-inflammatoires, fluor, calcium, etc…) qui leur confèrent des propriétés différentes. Actuellement, le fluor est la substance la plus efficace pour lutter contre la plaque dentaire et pour renforcer la résistance des dents face aux caries. En l’absence de recommandations spécifiques, vous devez donc utiliser un dentifrice contenant du fluor.
Les dentifrices dits blanchissants contiennent des composants abrasifs qui peuvent altérer l’état de la surface de l’émail s’ils sont utilisés de façon trop intensive. Ils peuvent être source de sensibilités dentinaires.

A chaque âge son dentifrice fluoré :

Tant qu’ils ne savent pas correctement cracher, les enfants de moins de 3 ans doivent utiliser un dentifrice sans fluor.

  • De 3 à 6 ans, les enfants peuvent utiliser un dentifrice contenant de 250 à 500 ppm de fluor (c’est-à-dire 25 à 50 mg de fluor pour 100 g de dentifrice) à condition d’être sûr qu’ils se rincent parfaitement après le brossage.
  • De 6 à 12 ans un dentifrice à 1000 ppm peut être utilisé.
  • Au-delà de 12 ans, un dentifrice à 1500 ppm est conseillé.

Les dentifrices plus dosés en fluor ne doivent être utilisés que sur recommandations spécifiques. Voir aussi : Le fluor, quelles recommandations ?.

L’hypersensibilité des collets des dents se caractérise par des douleurs dentaires au chaud, au froid, au sucre ou au brossage sur la partie des dents proche de la gencive.

Quelle est son origine ?

Parmi les différents composants des dents (émail, cément, dentine et pulpe), c’est l’émail qui permet de protéger les dents contre les réactions douloureuses au chaud, au froid, au sucre ou au toucher…

Au niveau des collets, il est fréquent qu’une partie de dent non recouverte d’émail soit exposée sans protection dans la cavité buccale, ce qui entraîne en général une hypersensibilité plus ou moins importante. Il existe deux causes principales à cela :

  • La fracture d’un morceau d’émail au collet de la dent ou l’usure très importante de l’émail due à un brossage trop agressif.
  • La récession de la gencive entraînant la mise à nue d’une partie de la racine de la dent (la racine n’est pas recouverte d’émail).

Traitement de l’hypersensibilité

L’hypersensibilité peut être traitée en procédant à la désensibilisation des collets de deux manières :

  • La désensibilisation réalisée au cabinet par application de produits spécifiques sur les zones sensibles ;
  • La désensibilisation à domicile par utilisation de dentifrices, gels et bains de bouche appropriés.

Ces deux méthodes de traitements sont souvent mises en œuvre en parallèle. Dans certains cas, on peut également envisager un recouvrement des collets par greffe de gencive.

 

Contrairement aux croyances populaires, la mauvaise haleine, appelée aussi halitose, ne vient pas de l’estomac mais de la bouche dans 85% des cas.

Contrôler la mauvaise haleine

La mauvaise odeur de la bouche est due aux bactéries et aux débris de nourriture situés sur les dents, la langue, la gencive, les joues…
Il convient de distinguer la mauvaise haleine transitoire normale, présente le matin avant de se brosser les dents, ou après la consommation de certains aliments (ail, oignon), de certaines boissons (café, thé, alcool) ou de tabac, de l’halitose vraie. Cette dernière apparaît à des heures distinctes de la journée. L’halitose peut être légère, modérée ou sévère.

Traitements pour une haleine fraîche

Voici quelques conseils pour conserver une haleine fraîche :

  • Bien se brosser les dents avant le coucher diminuera le nombre de bactéries en bouche pendant la nuit. Effectuez un nouveau brossage après le petit-déjeuner.
  • N’oubliez pas de vous brosser le palais, les joues et la langue (en partant de l’arrière vers l’avant) tous les jours. Il existe des brosses spéciales disponibles en pharmacie.
  • Pour éliminer les particules de nourriture qui résistent au brossage, vous pouvez utiliser un fil dentaire.
  • Avant le coucher, il est recommandé de bien s’hydrater pour diminuer la sécheresse de la bouche qui favorise la prolifération des bactéries.
  • L’utilisation d’un bain de bouche peut aider puisque le rinçage avec une solution buccale adéquate empêchera le développement des bactéries.
  • Si vous portez un appareil mobile, il est important de le nettoyer, de le brosser avec une brosse à prothèse et de le désinfecter deux fois par jour.

Les dents de sagesses, appelées troisièmes molaires, sont normalement au nombre de 4 et apparaissent de 18 à 25 ans. Il est possible d’en avoir moins ou pas du tout.

Pourquoi faut-il les extraire ?

Les dents de sagesse peuvent pousser normalement, mais elles peuvent aussi s’infecter ou provoquer des dégâts sur d’autres dents en transmettant une infection ou une carie. Les anomalies de croissance concernent surtout les dents de sagesse inférieures.
Lorsqu’une dent de sagesse manque de place, il est parfois préférable de l’extraire afin d’éviter de nombreux désagréments. Exemples : la dent de sagesse peut pousser partiellement ou de travers et entraîner des douleurs importantes, elle peut rompre l’alignement des dents adjacentes pour trouver sa place… En outre, les caries sont plus fréquentes car les dents de sagesse sont difficiles à atteindre avec la brosse à dents.

L’intervention

 

 Eruption de la dent de sagesse  Extraction de la dent Cicatrisation

Selon la disposition et le nombre de dents à extraire, l’extraction peut se faire en une ou deux fois. L’intervention étant relativement simple et courante, l’anesthésie locale est la solution la plus indiquée. L’anesthésie générale, impliquant une hospitalisation, est surtout utilisée pour enlever les quatre dents de sagesse en une seule fois.

Après l’extraction d’une ou de plusieurs dents de sagesse, il est fréquent qu’un petit saignement persiste pendant quelques heures. Il suffit alors d’appliquer une compresse sur la zone de l’extraction et de la mordre jusqu’à ce que le saignement s’arrête.

 Éruption de la dent de sagesse

Éruption de la dent de sagesse

 Extraction de la dent de sagesse

Extraction de la dent de sagesse

 Cicatrisation

Cicatrisation

e brossage des dents du haut et des dents du bas doit se faire séparément. Nettoyez successivement les faces des dents côté joue, côté langue et les faces du dessus.

De 0 à 8 ans

Voir l’article : Le brossage des enfants.

Dès 8 ans et pour toute la vie

Le brossage des dents du haut et du bas doit se faire séparément.
Il faut nettoyer successivement les faces des dents côté joue, côté langue, et les faces du dessus (haut et bas).

Commencer par brosser la face supérieure des dents (en haut et en bas) par un mouvement d’avant en arrière.
Pour le brossage des faces externes et internes des dents, la brosse doit être inclinée à 45° sur la jonction entre la gencive et la dent. Un mouvement de « rouleau » sera réalisé 2 à 3 fois par dent pour éjecter la plaque dentaire.
Pour plus de facilité au niveau de la face interne des dents de devant, la brosse sera placée verticalement et un mouvement réalisé en allant de la gencive vers la dent.
Pour parfaire l’hygiène buccale, brosser doucement la langue et les gencives afin de bien les nettoyer. Un fil dentaire peut également être passé régulièrement entre les dents, en prenant soin de ne pas abîmer la gencive.

Le brossage seul ne permet d’éliminer que 50% de la plaque dentaire. Il est donc indispensable de compléter son action par des brossettes ou du fil dentaire.

Les espaces situés entre les dents, appelés également zones inter dentaires, sont inaccessibles aux poils de la brosse à dents. Par conséquent, c’est dans ces zones que commencent à se développer la plupart des caries et des problèmes de gencive.

Pour éviter ces ennuis, nettoyer ces zones difficiles d’accès et maintenir une hygiène bucco-dentaire optimale le brossage inter dentaire est vivement conseillé. Ce brossage inter dentaire permet d’éliminer 24% de plaque dentaire supplémentaire.

En cas de problèmes de gencives, de parodontite, de port d’appareil orthodontique ou de prothèse, ce brossage vous sera aussi recommandé.

Deux moyens simples :

  • La brossette inter dentaire : sorte de petit goupillon, elle permet un nettoyage aisé des espaces inter dentaires larges, notamment chez les patients qui présentent un déchaussement des dents.
  • Le fil dentaire : il est recommandé chez les personnes qui présentent un espace très fin entre leurs dents. Il est à utiliser avec précaution pour ne pas blesser la gencive.

La brossette et le fil dentaire s’utilisent après le brossage des dents.

Pour garder une bouche saine, il faut adopter une alimentation équilibrée. Et surtout, éviter les grignotages entre les repas ainsi que les sodas sucrés.

Les dégâts du grignotage

La digestion commence dans la bouche grâce à la mastication. Dans le même temps, l’acidité de la cavité buccale augmente pour faciliter la dégradation des aliments. Le hic, c’est que cette acidité favorise également les attaques bactériennes sur les dents, donc le risque de caries. Heureusement, la salive permet de diminuer l’acidité dans la cavité buccale et de neutraliser le pH deux heures après le repas, limitant ainsi le risque carieux.

Le fruit avant le fromage

Les bactéries de la plaque dentaire se nourrissent des sucres, et s’en servent pour attaquer l’émail de la dent. Même s’il est d’usage de terminer le repas par le fruit, mieux vaut finir par le laitage si vous voulez diminuer le risque de caries. En effet les produits laitiers protègent naturellement les dents des attaques acides. Pour les enfants, il est préférable de leur donner un verre de lait au goûter plutôt qu’un verre de jus de fruit. Ceci dit, tout est question de dosage.

Attention aux aliments trop acides

Le duo sucre et acide est terrible pour les dents. Les personnes sujettes aux caries devront donc faire particulièrement attention aux aliments acides, c’est-à-dire les boissons gazeuses, les jus de fruits, les agrumes et particulièrement le citron. Vous avez l’habitude de boire un jus d’orange le matin ? En cas de sensibilité forte aux caries, optez pour une paille afin que l’acidité ne se répande pas dans toute la bouche, et attendez idéalement une heure pour vous laver les dents. Ainsi la salive aura eu le temps de diminuer l’acidité de la bouche.